10 février 2005

Elle voulait y croire

Elle voulait y croire, elle, à ses rêves, Elle voulait y croire à l’amour.On lui a dit que l’amour était beau, Que le bonheur c’était aimé,Que certains se sont tués par amour, Détruis pour l’être aimé.Elle savait ce que c’était, elle, se détruire,Elle avait pleuré souvent, criés, saignés.On lui a dit que la tristesse c’était perdre l’être aimé,Que le malheur c’était réservé aux passionnés désolés,Que pleurer sans amour c’est ignorer la vie,Tourner le dos au bonheur.Alors elle a dansé jusqu’au bout de la nuit.Elle a cherché cette voie... [Lire la suite]
Posté par spleengirl à 03:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2005

De ces nuits

Regarde la nuit elle ne brûle pas les yeuxLes radars, les sirènes des pompiers, les corps caverneuxLa lune t’éclaire à peine pour cacher ce qui est saleLes trottoirs peuplés par des poupées pour mâleLeurs yeux vides comme leurs cœurs arrachés par la peineTraîne tes yeux sur le hangar d’en face, la misère est malsaineImagine une vie dans une ville enragée et qui hurle à la mortMais la mort dans la nuit n’est-ce pas tous ces corps ?Tu pensais que c’était une offrande, un plaisirMais tu devras toujours rechercher les désirsNe te laisse... [Lire la suite]
Posté par spleengirl à 03:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2005

Amsterdam - Jacques Brel

Dans le port d'AmsterdamY a des marins qui chantentLes rêves qui les hantentAu large d'AmsterdamDans le port d'AmsterdamY a des marins qui dormentComme des oriflammesLe long des berges mornesDans le port d'AmsterdamY a des marins qui meurentPleins de bière et de dramesAux premières lueursMais dans le port d'AmsterdamY a des marins qui naissentDans la chaleur épaisseDes langueurs océanesDans le port d'AmsterdamY a des marins qui mangentSur des nappes trop blanchesDes poissons ruisselantsIls vous montrent des dentsA croquer la fortuneA... [Lire la suite]
Posté par spleengirl à 02:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2005

Tourne la vie, l'amour fuit

Dans ces bars de quartiers, y a les rousses,Y a les blondes et les brunes, qui se trémoussentDans ces bars mal famés, elles dansent toute la nuitPour ces hommes enivrés qui regardent et qui rientLeurs femmes à la maison font coucher les enfantsPuis assises dans leur lit, elles pleurent en jurantQue c’est la dernière fois, tourne la vie, l’amour fuit Leurs larmes sont usées, elles se courbent dans la nuit Y a cet homme fou d’amour pour la belle Idra,La rousse, celle qui danse avec ses petits pasDans ce bar mal famé, où elle devient... [Lire la suite]
Posté par spleengirl à 02:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2005

Johnny B. Good - Chuck Berry

Way down Louisiana close to New Orleans, Way back up in the woods among the evergreens... There stood a log cabin made of earth and wood, Where lived a country boy name of Johnny B. Goode... He never ever learned to read or write so well, But he could play the guitar like ringing a bell. Go Go Go Johnny Go Go Go Johny be good He use to carry his guitar in a gunny sack And sit beneath the trees by the railroad track. Oh, the engineers used to see him sitting in the shade, Playing to the rhythm that the drivers made. People... [Lire la suite]
Posté par spleengirl à 02:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2005

Finalement je suis très influençable donc : Des hommes BEAUX

Posté par spleengirl à 02:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2005

ALors ?

Décidèment je suis déchaînée ce soir ! J'ai envie d'écrire même si a priori je n'ai absolument rien à dire. Voyons voir peut être que les mots viendront plus facilement sous forme de questionnaire :humeur du moment : malade mais à part ça, ça va film que j'ai envie de voir tout de suite : pas trop envie de voir un film, je m'endormirais vu mon état, peut être un épisode de Friends ou de Daria que je connais par coeur musique que j'ai envie d'écouter tout de suite : Mon Cd rock'n Roll années 50-60 que j'ai perdu Envie de... [Lire la suite]
Posté par spleengirl à 02:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2005

Edit : mardi, 22 juin 2004 Valérie Valère - Malika (même pas trouvé)Kafka - La métamorphose LuMilan Kundera - L'insoutenable légèreté de l'être (commencé mais pas accrochée)William Faulkner - Le Bruit et la Fureur (idem mais il parait que c'est dur d'entrer dedans, je vais insister)Hugo - Les Misérables (oui je sais faut que je m'y mette) (heu...j'y pense)Celine - Voyage au bout de la nuit (tjs pas commencé)Rachid Djaïdani - Mon nerf (même pas acheté)Rachid Djaïdani - Boumkoeur (idem)Bernard Werber - Le Livre du voyage (commencé pas... [Lire la suite]
Posté par spleengirl à 02:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2005

Veronika décide de mourir

A y est !!! Fini !Alors que dire tout d'abord, un petit résumé que j'ai la flemme de faire, alors vive Internet et Google :Veronika décide de mourir mais sa tentative de suicide échoue. Elle est alors conduite à l'hôpital psychiatrique de Villete. Sa cohabitation avec les patients va lui faire prendre conscience du choix de chaque individu.Petite analyse (cette fois c'est de moi !!)On suit le parcours de Veronika, jeune fille, belle, douée pour le piano, intelligente, bref qui a en apparence tout pour être heureuse mais qui pourtant... [Lire la suite]
Posté par spleengirl à 01:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2005

Le paradis Et il y avait cet ange qui se moquait de moiEt cette saleté d'auréole qui le rendait invincibleIl y avait moi, cette fille qui avait perdu la foiIl restait là l'ange, juste en face, trop visibleIl était déjà loin le temps où je croyais au paradisL'ange avait beau me regarder avec ses yeux éteintsIl me touchait plus ce regard qui trahissait l'hypocrisieMes espoirs envolés, l'ange devait partir un beau matinMais le matin fut gris, triste et par dessus tout laidL'ange parti, je me retrouvais seule face au cielQu'il était... [Lire la suite]
Posté par spleengirl à 00:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]