12 mars 2007

Passer un dimanche entier à lire Zola ça engourdit, ça donne le tounis. Mais qu'est-ce qu'il écrit foutrement bien le vieux monsieur quand même !

J'aimerais réussir à écrire tout ce qui me passe par la tête mais rien ne vient. Peut-être que tout ça n'est pas encore assez clair dans ma tête.
J'ai compris que j'avais réussi à changer. Un changement que j'espérais depuis longtemps sans oser. Bien sûr le plus gros de ce changement n'est qu'apparence. Je fais attention à ce que je porte, jee deviens coquette et j'aime ça.
Je suis en voie de guérison, voire guérie, même si c'est trop tôt pour l'affirmer. L'arrêt des antidépresseurs est toujours aussi délicat et mon avenir psychologique toujours aussi flou.

Je comprends que mon amour pour Z. répond à une logique. Que si je l'aime ce n'est pas pour lui mais parce qu'il est arrivé quand il le fallait et qu'il m'a fait croire un instant que moi aussi on pouvait, non pas m'aimer ce serait trop beau, mais me désirer.
ça reste la partie la plus dur de mon changement. Réussir sans angoisse, sans culpabilité à mettre fin à toute cette histoire, à l'oublier pour de bon.La tâche est d'autant plus dure que je le vois au moins une fois par semaine...

Je ne me fais toujours pas au célibat mais en même temps j'ai une peur bleue d'aller de l'avant, de rencontrer, de commencer une histoire d'amour. J'imagine que cette attitude m'empêche de faire des rencontres intéressantes. Mais ça viendra ça aussi y a pas de raison !

Mon problème essentiel en ce moment c'est d'être adulte. Déjà savoir ce que veut dire être adulte ? Est-ce que je le suis ? Est-ce que j'arriverais à l'être sans trop souffrir, parce que là j'ai eu ma dose !

Ce ne sont pas non plus de grandes révélations mais tout ça ce met peu à peu en place dans ma tête.

Bien sûr là tout de suite il me manque. Lui ? Ou un autre ? En fait je sais pas vraiment. Je ressens juste un grand manque et un ennui terrible mais tout ça se soigne avec de la force et de la volonté et je crois qu'il m'en reste encore un peu, quelque part, en réserve...

343878906_small

Posté par spleengirl à 00:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Passer un dimanche entier à lire Zola ça

    Bonsoir vous.Tu sais je ne te lis peut etre pas depuis aussi longtemps que certain,ms n'empèche que j'ai l'impression de voir du changement.Moins d'"abattements"(hm pas sur que ce mot existe vraiment),plus de recul.Tu sembles avoir compris le pourquoi du comment,et que tu n'arrives pas encore parfaitement a mettre des mots sur ce que tu ressens me semble plutot sain,donne toi du temps,et continue sur cette voie stp.
    Calins nocturnes en toute courtoisie.

    Posté par Dame Mariane, 12 mars 2007 à 20:53 | | Répondre
Nouveau commentaire