16 septembre 2006

Je m'étais habituée, tu vois. J'avais ta peau contre la mienne, ma main qui te cherchait, mes lèvres qui malgré tout finissait toujours par te trouver. J'avais perdu un peu de mon innocence, gagner beaucoup en capital douceur. ça valait le coup toi et moi. Quand on y réfléchissait pas trop.

Seulement il faut peut être un jour commencer à réfléchir...Se rendre compte que je suis loin d'être heureuse. Que tu n'en es pas la cause mais...pas loin. Se dire que ces bons moments on y a plus le droit et savoir tenir sa promesse pour une fois. Tu comprendras peut être pas pourquoi ce changement radical mais en même temps tu devais bien savoir qu'un jour j'en aurais marre de donner pour rien en retour. Tu devais t'y attendre.

Alors pour une fois je vais m'écouter, ça serait comme si je décidais pour une fois de me respecter moi-même. D'arrêter de m'accrocher à cette illusion peut être plus douloureuse encore que la réalité.

Il m'a fallu des mois pour comprendre que c'était fini. Et là c'est le moment. En écrivant ça, j'imagine très bien que je n'arriverais pas. Que la prochaine fois que je te verrais, il y aura ton parfum. Alors nos mains se chercheront, nos coups d'oeil pas vraiment discrets. Pourtant il faut que je me défasse de tout ça. C'est pour ça que ce soir j'ai si mal. Parce que j'anticipe le manque, le vide, l'absence qui vont te suivre...

C'était ma première histoire...Il est temps d'avancer

cunningham

Posté par spleengirl à 22:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Je m'étais habituée, tu vois. J'avais ta peau

    Qui dit première, dit seconde. J'ai eu du mal à m'y faire, mais dès qu'on le comprend, on trouve le courage de tourner la page, et tout va mieux.
    Je t'embrasse.

    Posté par Klr, 17 septembre 2006 à 10:24 | | Répondre
  • je passe toujours te lire...

    Je pense qu'il faut avancer seule au début même si c'est dur et un jour quelqu'un sera là sur ton chemin et alors tu pourras définitivement tourné la page.

    Posté par crismas, 17 septembre 2006 à 12:36 | | Répondre
  • Quand une page se tourne, une nouvelle comme toujours...

    Je te souahite tout le bonheur que tu mérites M. ;o)

    Bisous

    Posté par Steph, 17 septembre 2006 à 22:30 | | Répondre
  • Quand une page se tourne, une nouvelle commence toujours...

    Je te souhaite tout le bonheur que tu mérites M. ;o)

    Bisous

    Posté par Steph, 17 septembre 2006 à 22:31 | | Répondre
  • etrange comme deux histoires peuvent être semblables. Quand je te lis, j'ai l'impression de lire dans mes propres pensées.

    Conclusion: Je crois que je te comprends, et surtout je te soutient =)

    Ca passe avec le temps il paraît. Il paraît.

    Posté par Nat, 22 octobre 2006 à 19:33 | | Répondre
Nouveau commentaire