27 février 2006

Time after time

Comme à chaque fois que je suis avec elle, j'étais bien. Je crois que je commence à comprendre. Joey peut se faire de nouveaux amis sans abandonner les autres pour autant (elle comprendra). PArce que oui c'est une amie. Elle en sait plus sur moi que beaucoup d'autres.

Entre deux cafés, l'écouter, me confier, la trouver si forte, mais avoir peur parfois parce qu'elle dit des choses si brrrr !! Mais je comprends mais je veux pas. Non ça je veux pas que tu ailles trop loin, je veux que tu déchires ton calendrier parce que cette date là elle ne sera jamais !!

Si on se ressemble ? J'aimerais. Peut-être en fait. Dans nos relations aux autres surement. Et puis des erreurs.

Je rentre chez moi malade (ben oui tout ne pouvait pas être parfait) mal au crâne, mal au coeur. bon je passerais sur les détails mais monsieur le méchant qui a décidé qu'EN PLUS je devais avoir une grippe/gastro ou je ne sais quoi, je ne vous remercie pas !

Du coup, mon projet est tombé à l'eau. Lui dire pour l'automutilation. Non là ça l'aurait pas fait. "Maman j'ai envie de vomir, j'ai mal à la tête, je m'automutile" Non vraiment ça aurait fait tâche. Mais la soirée n'est pas terminé, j'ai encore le temps de lui dire.

Oui mais ce soir, y a deux films que je veux voir sur la 6. LE premier tout gentillet, mignon, avec une fille avec un corps que si j'avais le même j'oserais me jeter sur Lui et même sur le beau jeune homme de ma classe. Le second-au casting pourri- tiré du super livre de Mlle Despentes.

Puis La voir elle. Et rigoler ensemble parce qu'elle connait, et que je commence aussi à connaître par coeur les répliques :" Merci d'avoir été là ces 16 dernières années...Je t'aime Dawson" Et là même sourire béat !!

18596583

Posté par spleengirl à 20:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Time after time

  • Dawson... ah, quelle série !
    J'espère que tu vas guérir très vite et puis euh... pour l'automutilation, humf, franchement je ne sais pas quoi te dire. Je ne connaîs pas du tout "ça", mais je pense quand même qu'il faut que tu en parles, comme tu pensais le faire.
    Courage !

    Bises.

    Posté par Lauranne, 28 février 2006 à 18:32 | | Répondre
Nouveau commentaire